La dissection du stream de Year Zero continue… à porter ses fruits !

 

Cette fois c’est sur le morceau qui m’a le plus marqué lors de la première écoute que l’on a découvert un indice amenant vers un nouveau site. En effet, en écoutant The Great Destroyer avec un système 5.1 duquel vous avez retiré toutes les enceintes sauf la centrale, en ayant poussé le son à fond et en prêtant une oreille très attentive, vous pourrez entendre une voix dire « Red Horse Vector ». J’aimerais vous le faire écouter, évidemment, mais je ne peux toujours pas. Je vous invite donc à essayer d’entendre ça par vous-même (ce qui reste, ma foi, faisable mais très difficile…). Et puis bon, si vous n’entendez toujours rien, rien ne vous empêche d’aller sur ETS pour trouver un lien vers cet extrait…

Enfin bref, un nouveau site :

Nous avons sous les yeux un rapport ultraconfidentiel du directeur de la CIA (non plus Central Intelligence Agency comme on la connaît mais Consolidated Intelligence Agency) au Président des États-Unis à propos de la propagation d’un agent chimique sur l’Amérique continentale (tous les états américains sauf Hawaï et l’Alaska).

Cet agent chimique se nomme le Red Horse. C’est un peu comme le virus Ebola [Wiki] mais sans la fragilité qu’on attendrait d’un virus tropical libéré dans un climat tempéré ou à de hautes altitudes.

On apprend ensuite que cet agent chimique a été testé sur des jihadistes emprisonnés (tests autorisés par le Gouvernement grâce à la Directive 21-03 « Œil pour œil », le nom est assez drôle pour être noté)). Résultats de ces tests : 100% de mortalité en 48 heures

Ce qui est marrant, c’est que, contrairement au virus Ebola où la souffrance est telle qu’on ne peut plus rien faire (si ce n’est mourir plus ou moins en silence), le Red Horse provoque une psychose meurtrière tellement puissante qu’on en oublie qu’on va mourir…

Après avoir inhalé du Red Horse, on commence à saigner. De partout : conduits lacrymaux, les oreilles, l’anus (ouais enfin, chez moi, saigner de l’anus, on appelle ça des hémorroïdes…) et l’urètre (je sais que, comme moi, vous avez mal rien qu’à la lecture de ce mot). Chez 65% des patients infectés, des facteurs extérieurs de stress ont accentué l’hémorragie, provoquant la mort en 45 minutes. Mais y a quand même un peu d’espoir : contrairement à l’Ebola, pas de fièvre hémorragique ni de nécrose des tissus. Mais c’est uniquement parce qu’aucun des patients n’a vécu assez longtemps pour ça… La cause de la mort : choc hypovolémique massif (l’hypovolémie étant une diminution du volume total du sang circulant et de celui qui est immobilisé dans le réservoir sanguin).

Et, comme si le texte ne suffisait pas, on peut regarder une vidéo qui nous montre les effets du virus sur Jed Mather, diplomate américain pris en otage par les vilains terroristes en février -2 (2020 donc) à Alger… Accrochez vous. Vous avez de la chance, ils parlent français 😉

Transcription rapide :
Vilain jihadiste : Ce mec sort de l’ambassade sans escorte, il croit comme ça on va l’aider, il croit qu’on va le regarder conduire sa voiture avec son chien, sans garde du corps, et qu’on va dire : « Tiens, c’est un américain pas comme les autres, il va être notre ami celui-là »…
Gentil otage : Non non, parlons, je ne suis pas…
Vilain jihadiste : Après la Syrie, après le Chad, après le Yemen, vous voulez nous culpabiliser à propos de l’Iran ?
Vilain jihadiste : Phase de test Red Horse. La maladie a été développée par l’IA. Elle est extrêmement contagieuse. Si les États-Unis ne retirent pas leurs troupes des nations de l’IA, nous n’aurons d’autre choix que de relâcher le virus en Amérique.
Gentil otage : Pitié, je suis de votre côté.
[Et là, c’est le drame…]
Gentil otage : Pitié, pitié… Pitié… Oh mon Dieu, qu’avez-vous fait ?
Vilain jihadiste : Où est son chien ? (on le voit à la fin de la vidéo…)
[Petite mise à jour : Just* me dit qu’elle entend :
Donne lui son chien, toi là, Michael
ce qui est possible… Vous entendez quoi, vous ?]

Sympathique, n’est-ce pas ? Ce qui me fait le plus flipper, c’est de voir que l’otage est terrifié en début de vidéo, c’est palpable, il sait qu’il va mourir. Mais après inhalation du Red Horse, il perd totalement le contrôle, hurle, jette le mobilier à travers la pièce…

Pour rappel, si le nom de Jed Mather ne vous est pas inconnu, c’est normal : cet événement est mentionné sur la page Revisionism du site Another Version of the Truth.

Février -2 : Un Diplomate sacrifié par les terroristes islamiques
Jed Mather devient le nouveau visage public des martyrs américains à l’étranger, bien que les rapports publics oublient de mentionner sa prise de position modérée face à la politique extérieure. Quelques mois plus tard, la Loi Mather dépouille les Musulmans Américains d’une grande partie des droits qu’il leur reste.

Reprenons notre lecture.

On apprend ensuite que l’agent chimique du Red Horse a été découvert il y a deux ans dans un laboratoire de la mer Caspienne, dans le secteur de Cheleken au Turkménistan (en fait, c’est un repère de jihadistes). On y parle ensuite de l’incident à Kulyab (au Tadjikistan)15 familles (73 personnes en tout) ont trouvé la mort en 51 heures. À cause de quoi ? De l’agent, évidemment, dispersé vraisemblablement via un diffuseur de pesticides portable. En tout cas, faut voir le bon côté des choses : plus besoin de tester ça, on sait que ça fonctionne très bien.

On nous informe ensuite qu’un vaccin a été créé. Le problème c’est que, si je comprends bien, ce vaccin a quelques effets secondaires (on ne nous dit pas lesquels) qui diminuent, pour l’instant, l’efficacité du vaccin.

Le rapport se termine par quelques précautions à prendre par la CIA, étant donné que le virus est probablement aux mains de vilains jihadistes :
– Continuation du financement discrétionnaire pour permettre la production rapide du vaccin
– Les vaccins existants devront être prioritairement fournis au NCA (Autorité de Commandement National), aux membres éminents de l’Administration, aux figures religieuses et cætera… bref tous ces charmants messieurs qui ont de l’an 2022 l’an 0000.
– Et surtout, restreindre la connaissance du Red Horse à cette liste de diffusion et seulement elle, pour permettre la négation et limiter la panique.

Les paroles de The Great Destroyer prennent maintenant tout leur sens : « I hope they cannot see the limitless potential living inside of me to murder everything » : J’espère qu’ils ne peuvent pas voir l’infini potentiel qui est en moi pour tout détruire… Je ne voyais pas ça sous cet angle…

Reparlons en vitesse des effets indésirables du vaccin. Le rapport ne nous apprend rien, c’est vrai. Mais repensons à l’ARG depuis le début… Si je vous dis « folie meurtrière », « larmes oranges », ça ne vous rappelle rien ? Si vous lisez le blog depuis le début, ça vous rappelle évidemment le dossier 71839J de US Wiretap et l’incident de la Star Chamber… Dont j’ai parlé . Et que xcuntx et moi avons traduit .

Pour bien faire, il faudrait que je traduise tout la page USWiretap… Je le ferai un peu plus tard 😉

J’ai l’impression d’y voir un peu plus clair. Ne serait-ce qu’une impression ?

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *