C’est quand je veux enfin aller me coucher que j’apprends que le CD promo de Survivalism vient d’atterir sur eBay…
Voici les scans de la pochette (cliquez pour agrandir) :

J’ai eu le plaisir de voir apparaître le nom de Saul Williams en tant que « backing vocals ». Mais bon, on ne peut pas dire qu’on l’entende vraiment dans le morceau… ce qui est une honte selon moi, mais bon… J’espère que ça ne sera pas sa seule contribution à Year Zero !
Plus sérieusement, vous remarquez que la pochette du CD promo regorge de petits pixels bien sympathiques… Laissons le temps aux fans US de se prendre la tête là-dessus et on en reparlera.
Pour rappel, l’apparition de Survivalism sur le réseau n’a rien à avoir avec le reste de l’histoire. Le morceau devait être diffusé le 26 février à la radio. Mais la radio américaine KROQ l’a diffusé plus tôt. C’est tout. Je vous rappelle que le single doit atterrir dans les bacs européens le 5 mars 2007.
Mais… le survivalisme… qu’est-ce que c’est ? Je laisse mon ami le Wiki vous l’expliquer : Un survivaliste est un individu qui anticipe une interruption potentielle dans la continuité de la société locale, régionale ou nationale et se prépare en fonction de survivre à ces situations imprévisibles. Le survivaliste est en constant apprentissage de techniques de survie que ce soit en forêt, sur la mer ou en milieu urbain (un peu comme Chuck Norris). Les survivalistes ne doivent pas être confondus avec les chasseurs, les soldats de fortune ou les membres de commandos et des guérillas (Ah, au temps pour moi, ça n’est donc pas comme Chuck Norris).
Le survivaliste se prépare selon la situation anticipée :
– Catastrophes naturelles (tornades, ouragans, tremblements de terre, blizzards)
– Conflits humains (Guerres nucléaires, bactériologiques) (tiens donc…)
Le consensus général parmi les adeptes du survivalisme veut que la chute soudaine de la civilisation résulte en pénurie d’essence, d’eau, de nourriture et de médicaments. Les survivalistes tendent à garder en stock ces articles essentiels au cas où un événement apocalyptique provoque le chaos dans la population. Historiquement, la première vague de survivalisme est survenue en Amérique du Nord durant l’âge atomique des années 1950. La seconde est apparue au début des années 80 avec la recrudescence de la menace soviétique aux États-Unis de l’ère Reagan et la troisième vague a débuté en 1999 avec le possible bogue de l’an 2000. Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 et l’après-impact de l’ouragan Katrina en Nouvelle-Orléans ont également contribués au regain d’intérêt face au survivalisme.
[Mise à jour : 27 février 2007] Ajout de détails sur le morceau et sur le survivalisme…

Paroles de Survivalism :
I should have listened to her
So hard to keep control
We kept on eating but
Our bloated belly’s still not full
She gave us all she had but
We went and took some more
Can’t seem to shut her legs
Our mother nature is a whore

[CHORUS:]
I got my propaganda
I got revisionism
I got my violence
In high-def ultra-realism
All a part of this great nation
I got my fist
I got my plan
I got survivalism

Hypnotic sound of siren
Echoing through the street
The cocking of the rifles
The marching of the feet
You see your world on fire
Don’t try to act surprised
We’ll do just what you told us
Lost our faith along the way and found ourselves believing your lies

[CHORUS]
[cut-up speech]

All bruised and broken, bleeding
She asked to take my hand
I turned, just keep on walking
But you’d do the same thing under circumstance I’m sure you’ll understand

[CHORUS]
[guitar solo]

You’ve got your pacifism, I’ve got survivalism (x10)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *