Pendant l’expo Retrogaming d’Isabelle Arvers.

Je ne compte plus les heures passées sur l’Amstrad CPC 464 de mon père, à jouer à Fruity Frank. Cette photo a un vrai goût de madeleine.

Je précise à nos plus jeunes lecteurs qu’avant que les jeux tiennent sur des DVD, ils tenaient sur des CD. Et avant ça, sur des disquettes. Et avant ça, sur des cassettes. Oui, les mêmes cassettes qu’on mettait sur sa chaîne hifi, ou son autoradio… (petite dédicace à Tibo qui est resté un grand fan des cassettes).

 

Afficher Life in Progress sur une carte plus grande

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *