C’est Maud qui m’appelle Big Daddy. Et j’aime bien.

Donc forcément, ce magnet, qui trônait sur le frigo de notre appartement new-yorkais, trône désormais sur le mien. Et ça n’est même pas moi qui l’ai volé. Relativisons… ça n’est qu’un magnet offert par la pizzeria du coin !

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *