Je rappelle, pour la petite histoire, que Marie-France était la prof de musique dont j’étais amoureux au collège, au début des années 90.

 

Ça ne nous rajeunit ni elle ni moi !

 

 

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *