Ce soir, plus que jamais, je peste contre l’Ungerechtigkeit.

Aujourd’hui, c’était « l’anniversaire » de l’enterrement de ma grand-mère. Oui, la veille de Noël, ça marque… Donc déjà, période pas forcément joyeuse niveau souvenirs. C’est vrai, je ne suis pas jouasse en cette période de l’année.

Mais comme si ça ne suffisait pas, c’est également aujourd’hui que ma « marraine », la sœur jumelle de ma grand-mère (donc ma grand-tante, mais la vraie marraine de ma mère), est passée de vie à trépas, 16 ans jour pour jour après avoir enterré sa sœur.

Aaaaah, la magie de Noël, franchement… 

 

 

Mise à jour du 151229 :

La crémation de ma grand-tante a lieu ce jour. C’est également un 29 décembre que sa petite-fille a perdu sa mère.

Pour résumer, le 29 décembre, pour ma cousine, c’est la date de la mort de sa mère et de l’enterrement de sa grand-mère. Et pour mon tonton, c’est la date de la mort de sa femme et de l’enterrement de sa mère.

C’est affreux à dire, mais ça me permet de relativiser. N’empêche qu’entre le 24 décembre et le 29 décembre, admettez que ça n’est pas une période facile !

 

On me parlera de hasard de dates, je ne dirai qu’un mot :

Ungerechtigkeit ! 

 

 

Note à mes parents : arrangez-vous pour mourir un autre mois que décembre. Je ne veux enterrer personne le 25 décembre, compris ?

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *