« Veillez à bien cuire les piranhas, ils ont tendance à contenir pas mal de parasites »

Merci Bear Grylls de me faire croire que ma vie va prendre un tournant miraculeux et que, si jamais 1. je croise des piranhas et 2. que j’aurais envie de les bouffer, il faut bien les faire cuire. Je saurai m’en souvenir en temps voulu ! Pareil si jamais je me retrouve paumé dans le Sahara, je sais que je peux tuer un chameau, manger sa graisse ou ses testicules pleins de protéines et boire le jus de merde qui sort des aliments en train d’être digérés… D’ici là, va te faire foutre, Ours Qui Cuit au Grill ! 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *