Titre original : SAKINAN GÖZE ÇÖP BATAR
solo pour Kerem Gelebek / chorégraphie Christian Rizzo

CRÉATION
Christian Rizzo, c’est le souffle de l’inconnu, qui fait les objets soyeux et les êtres ombrés. Ses pièces, chaque fois, sont des énigmes du désir et de la mort. Des riens disposés sur le plateau savamment désorganisé, une atmosphère saturée d’étrangeté, quelque chose de cosmique presque, une danse perturbée, perturbante. Pour Kerem Gelebek, interprète d’origine turque qui a dansé plusieurs de ses pièces, Christian Rizzo parle de l’exil, de l’exil mental, l’exil loin de soi, de la nécessité de se quitter, de s’oublier, de rompre pour entrer dans d’autres mondes.

“Since 2008, Kerem Gelebek has worked with me on several projects. When I proposed working with him on a solo, my first creative impulses seemed to center on feelings of melancholia and exile. But soon I realised I was thinking not of being exiled from a place, but from the self. I continued to work with melancholia, which in its earliest definition, was described as a way to live through the mourning process, to make sense of life; in other words something one experiences in times of crisis.” Christian Rizzo

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *