Aujourd’hui, je devais passer la journée à la bibliothèque universitaire de Lille 3 pour mes recherches sur la déposition de croix dans les peintures flamande et italienne du XVème siècle.

Je devais bosser au Phénix mais j’ai réussi à m’arranger pour bouger mes heures, histoire de pouvoir bien bosser et rester enfermé dans cette maudite BU toute la journée.

Je partais, en sachant que j’allais en chier. Et sur la route, je me suis dit que j’allais passer voir la secrétaire pédagogique de mon mastère pour connaître mes dates d’examen (de rattrapage).

Et elle m’apprend :
1. que je n’ai pas deux oraux d’anglais mais un seul
2. que cet oral a lieu demain matin à 8h30
3. que les séminaires Mobilité et Installation dépendent du Mastère 1 et que c’est donc à rendre pour septembre
4. que l’oral de rattrapage en histoire de l’art (ce pour quoi j’allais à Lille) avait lieu le 7 (soit dans une semaine).

Horreur ! Malheur ! Impossible d’avoir fini le dossier d’iconologie pour la semaine prochaine. Et là, elle me dit que je peux changer de séminaire, qu’il n’est pas trop tard pour choisir un séminaire moins contraignant. Quelques appels et mails plus tard, je me suis excusé de ma défection/déception impromptue auprès de M. Nys et j’avais à rendre un dossier sur la photographie documentaire pour M. Verhagen, la semaine prochaine.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *