C’est un peu comme les femmes nouvellement enceintes qui ont l’impression de voir des femmes enceintes partout. Ou comme en période de rupture, quand on a l’impression de voir son ex partout. Ou quand on veut une voiture, on la voit partout. Ou quand on commence à faire attention aux signes, on en voit partout.

Ces derniers mois, le monde (le mien également) s’est peuplé de pervers narcissique, on entend cette expression de plus en plus souvent. Et on tend à les juger irrattrapables, ce que je conçois dans la majorité des cas : un salopard restera toujours un salopard. Mais je pense qu’on peut en aider certains à s’en sortir, s’il le veulent vraiment, évidemment. Il faut faire le distingo entre le pervers narcissique et quelqu’un atteint de trouble de la personnalité narcissique.

La stratégie perverse cherche à déstabiliser l’autre, par une séduction flatteuse ou un acharnement souvent sournois et subtil, puis par une disqualification insidieuse et récurrente. L’objectif est d’obtenir un moyen de contrôle sur l’affection, l’attention et la disponibilité de l’autre ; sans reconnaître sa propre vulnérabilité. (Wiki)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Display sidebar