Un Hamlet en colère comme on ne l’a jamais vu. Pertinent et audacieux, le metteur en scène Vincent Macaigne présente une version très libre et contemporaine du conte original d’Hamlet.

Texte tiré du site du Théâtre de Chaillot

Ça sent bizarre… Il y a quelque chose de pourri. On étouffe, ça manque d’air. Hamlet ou la dénonciation d’un monde confiné, replié sur soi. Hamlet selon Vincent Macaigne joue le rôle d’un révélateur. Ce qu’il voit : une Europe calfeutrée, apeurée. Hamlet va secouer tout ça. Il a soif d’absolu. Est en quête de vérité. Après un Idiot ! – librement adapté du roman de Dostoïevski – à la beauté convulsive, drôle, saturée et surtout passablement énervé, Vincent Macaigne embraye sur Hamlet, un « idiot » lui aussi à sa façon. Du prince Mychkine au prince du Danemark, il n’y a qu’un pas ou presque. Car Hamlet met les pieds dans le plat, fait exploser les codes, ouvre l’espace du plateau, le viole, est violé par lui. Vincent Macaigne aborde la pièce en remontant à la légende danoise dont s’inspira Shakespeare. Il imagine Hamlet enfant, amoureux d’Ophélie. Un Hamlet qui prendrait sa source dans le conte. Mais aussi un Hamlet du XXe siècle. La brume s’est dissipée. C’est en pleine lumière qu’apparaît le fantôme du père. Hamlet affronte la réalité avec les armes du théâtre. Un théâtre qui agirait comme révélateur ; dont l’objectif est de dévoiler le monde tel qu’il est, dépouillé de ses illusions ; le théâtre de Vincent Macaigne. • Hugues Le Tanneur

DISTRIBUTION :
Écriture, mise en scène, conception visuelle et scénographique Vincent Macaigne
Scénographie Benjamin Hautin et Julien Peissel

Accessoires Lucie Basclet
Lumière Kelig Le Bars
Son Loïc Le Roux
Assistanat Marie Ben Bachir
Technique et production Festival d’Avignon
Le décor a été réalisé dans les ateliers du Festival d’Avignon

Avec Samuel Achache, Laure Calamy, Jean-Charles Clichet, Julie Lesgages, Emmanuel Matte, Rodolphe Poulain, Pascal Reneric, Sylvain Sounier

Création en juillet 2011 au Festival d’Avignon

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *