Ma mission à moi, en tant qu’artiste et être humain, c’est de vivre ma vie.

C’est somme toute assez banal.

Mais ma vie, c’est :

– régler mes problèmes de couple, explorer de nouvelles choses tout en ne perdant jamais confiance, aimer et chérir
– régler mes problèmes de corps, en faire une œuvre d’art, le modeler pour en faire quelque chose de moins lourd. Faire du sport. Apprendre, connaître et dépasser mes limites.
– vaincre mes problèmes d’addiction. Rassurez-vous, rien de bien sérieux, j’suis pas accro aux drogues dures mais disons que le train de vie que je mène depuis des années commence à me jouer des tours. Arrêter définitivement l’alcool et le sucre pourrait être un bon début.
– mieux dormir, se lever tôt pour « travailler » le matin, se coucher tôt pour favoriser le quality time
– comprendre la relation entre les drogues et la créativité, arrêter les antidépresseurs et anxyolitiques et vaincre ma phobie sociale, analyser si ma créativité est liée à la prise de médicaments, quelle molécule, quel effet
– être un bon ami, favoriser les temps de rencontre et surtout de détente
– regarder grandir les enfants de ceux que j’aime, Maxime, Thaïs, Jade, Marcia, Maëline, Emeth, Louise… sait-on jamais, je peux peut-être avoir une bonne influence sur eux, même si ça part assez mal (« tonton Bad »)
– rester ouvert à tout, toujours. Toujours préférer un projet à deux (ou plusieurs) qu’un projet tout seul. Mettre en œuvre de tels projets.
– écouter la musique, toujours. En jouer, même si je sais que je n’ai aucun talent de composition. Essayer de la comprendre et, pourquoi pas, de la parler.
– continuer et améliorer ma pratique photographique, entamer des séries évolutives
– imaginer le pire comme le meilleur, organiser la relève
– les relations publiques au Phénix, mon travail, 25h/s, même si toutes mes semaines en comptent plus. Ça me permet d’avoir les mêmes vacances que mon « public », à savoir les étudiants. Être le relais entre l’art (mes étudiants) et la Culture (le Phénix). Je suis et resterai un éternel étudiant.
– profiter de ce temps de vacances ou de récup’ pour « travailler » et descendre, enfin,  dans la rue
– la reprise et la fin de mes études, le mémoire de Mastère 2 pour encrer, ancrer ce moment précis où je suis à un carrefour entre l’art et la vie ; la thèse pour répondre à ces questions et me donner le temps et la légitimité d’étudier (« travailler »), encore et encore pour devenir meilleur (artiste et être humain)
– rafraîchir mes connaissances en histoire de l’art et développer l’histoire de mon art, croiser le courants de pensée pour trouver les similitudes, travailler la veille
– inclure autant de nouvelles technologies que possible. Rendre compte de la facilité avec laquelle il est facile de créer en ces temps de l’hypercommunication. Partager.
– prendre le temps de lire, lire et lire
– savoir garder un œil sur le monde
– vivre et aimer

Artistes dont je me sens proche / à étudier / lire : Alex Grey, Banksy, Ken Wilber, Shepard Fairey, Philip K. Dick, Jérémy Narby, Hunter S. Thompson, J.G. Ballard, Jim Morrison, Tyler Durden, Trent Reznor, Bukowski, Kurt Vonnegut, Jacques Urbanska, Evan Roth, Saul Williams, Aronofsky, Bernard Stiegler, Bob Flanagan, Romeo Castellucci, Steven Cohen, Antoine Defoort, Julien Fournet et Halory Goerger, Naomi Klein… Et puis Jack Black, Lady Gaga, Neil Cowley, Tigran Hamasyan, Meshuggah, Nine Inch Nails, The Doors, Tool, Hatebreed…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *