Une vie sans art, c’est une vie sans âme.
Une vie sans âme, c’est une vie sans amour.

1 comment

  1. 110622 at 7 h 52 min Vanessa B.

    Une vie sans art est-elle donc nécessairement une vie sans amour ? Hemingway a écrit que ce qui pouvait arriver de mieux à un écrivain était d’avoir eu une enfance malheureuse… le manque d’amour conduirait-il à l’art ?
    Un être devient un artiste car il est écorché. C’est par l’art qu’il nourrit son âme. Et seule une âme riche sait faire aimer. L’art est une nourriture de l’âme. L’art soigne.
    Un artiste sait ce qu’est l’amour, le prix d’aimer et l’importance d’être aimé.
    La création, l’inspiration, l’imagination ; la couleur, les senteurs, l’odeur, le parfum ; le bon mot, la pureté d’une émotion restituée ; la lumière, l’obscurité, le souffle ; les courbes, le point, le vide ; souffrir, devenir fou, mourir d’amour ou mourir de déraison ; le rythme, l’accord parfait, les mineures et les majeures ; les pleurs, les peurs, les cris, la joie ; la misère du monde, mais la beauté du monde… l’artiste s’en nourrit, panse ses blessures, défait ses noeuds. Il crée pour aimer, être aimé et faire aimer.
    L’artiste est riche d’amour et son âme est généreuse.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *