Ce soir, j’ai dû m’allonger pendant de longues minutes tellement l’angoisse était oppressante. Ça a dû m’arriver trois fois dans ma vie d’adulte. Ça n’est donc pas bon signe. Quelle angoisse ? L’angoisse de devenir fou à force d’analyser le moment présent. Stupide, non ? Et pourtant…

Je vais donc prendre un peu de temps pour me sortir cette connerie de la tête. Vivre pleinement le moment présent plutôt qu’analyser ce que je suis en train de vivre.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *