je lui ai laissé la vie sauve, oui, parce que c’est un papillon, juste un papillon, pas un de ces foutus papillons de nuit qui font de la poudre quand on les écrase. Parce que oui, les papillons de nuit, je les hais, je les tue et je m’en réjouis.

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *