Pour sa communication, Anthony avait beaucoup joué sur des phrases chocs, on ne savait pas ce qu’on allait voir mais on allait s’en prendre plein la tête. Et ça a été le cas, mais pas comme prévu : c’est une performance intense, poétique, sur un thème violent. Rien n’est gratuit, la violence ici n’a rien de physique, elle est morale, on est secoués par ce qui se passe sous nos yeux, sans vraiment trop comprendre, le viol tel qu’il est suggéré ici, c’est le nôtre.

Avec Rosie Jacquot & Anthony Tissot

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *